Entre maturité et stabilité

7 mars 2012 - 18:22

Voici un article paru dans le journal lamontagne sur l'équipe 1 des Seniors.

L’ambition du maintien pour Saïd Souat et ses hommes.?
Credit : photo pascal chareyron

Les gars de Gerzat sont sur la bonne voie. Malgré leur revers à domicile, samedi dernier, face au Stade Clermontois, favori pour la montée en NM3. La montée, pour Gerzat, c'était le programme de l'an passé, pour regagner cette RM1… qu'ils venaient tout juste de quitter et où ils ambitionnent aujourd'hui humblement de rester.

Coeur 
et solidarité

Avec un bilan quasi équilibré à l'heure actuelle (7 défaites pour 8 victoires), le groupe de Saïd Souat semble avoir les moyens de ne pas reprendre l'ascenseur : « On reçoit des "gros" et on se déplace chez des équipes de bas de tableau, ça va être compliqué mais l'objectif, c'est d'avoir un bilan positif », avance celui qui mène la troupe fanion depuis 8 ans maintenant… et pour la dernière fois. « Je pense qu'il y a un moment où il faut savoir arrêter, pour soi-même, parce que je suis très pris professionnellement et sur un plan familial, mais aussi pour les joueurs qui ont besoin de voir autre chose. »

Une décision visiblement bien comprise par la présidente Nathalie Genès, à la tête d'un club de 200 licenciés répartis en 15 équipes dessinant une pyramide d'âge complète, à l'exception des benjamines.

En attendant que soit trouvé son successeur, Saïd Souat peut apprécier, en tout cas, au sortir d'une saison de R2 quasi parfaite, le parcours de ses hommes. « Les gars sont beaucoup plus impliqués que lors du dernier passage en R1, niveau que plusieurs découvraient alors. Ils ont progressé sur le plan mental, notre faiblesse jusque-là, sous la pression. On n'est pas super-grands, pas super-techniques, mais on montre beaucoup de c'ur et de solidarité. Ce qui me fait dire que depuis mon arrivée, c'est la meilleure équipe qu'on ait eue. »

Sentiment renforcé par la stabilité qui « anime » cette formation seniors, réengagée à l'identique d'une année sur l'autre, l'avancée dans l'âge se traduisant surtout comme de l'expérience en plus (28 ans de moyenne d'âge).

Garantie pour ne pas revivre la galère du précédent passage en R1 où la descente, du fait de 9 succès engrangés, avait été ressentie comme une injustice. « Cette saison, on a pourtant eu une phase aller compliquée, avec seulement 3 victoires. On a été pénalisé par les absences de plusieurs joueurs importants. Mais on s'est "challengé" sur des matches abordables où on a enchaîné 5 victoires qui nous ont fait faire un bond au classement. »

Qu'il importe, pour les pensionnaires du gymnase Fustier, de stabiliser, « car la RM1, c'est vraiment notre place », estime le coach.

Jean-Philippe Béal

 

lien de l'aticle :http://www.lamontagne.fr/auvergne/sports/actualite/basket/2012/03/07/entre-maturite-et-stabilite-1109489.html

Commentaires